Astuces Albal®

 

Conservation des aliments : 10 astuces pour gagner du temps

C:Usersmlemai01AppDataLocalMicrosoftWindowsINetCacheContent.WordiStock-933093612.jpg

Bien conserver, c’est pas sorcier. Pour profiter le plus longtemps possible de la vitalité de nos fruits et légumes, il suffit simplement de penser fraîcheur et d’agir malin. On vous explique tout !

01/ Bien choisir ses fruits et légumes

Sur les étals des (super) marchés, pas besoin de nous méfier des fruits et légumes non calibrés ou déformés, car ils sont tout aussi bons et pratiques à conserver que les autres. Par contre, mieux vaut bouder les aliments déjà abîmés : ils sont susceptibles de précipiter la décrépitude de leurs voisins de panier !

02/ Isoler les aliments perturbateurs

Certains fruits (fruits exotiques, pommes, poires, pêches, abricots…) dits « climactériques » contiennent un gaz appelé « éthylène » qui leur permet de continuer à mûrir après récolte. Pour qu’ils ne perturbent pas les autres fruits et légumes, mieux vaut prendre soin de conserver ces aliments à part , idéalement dans un sachet fraîcheur bien aéré. Et concernant la conservation des aliments qui risquent d’impacter les autres via leur odeur envahissante (amateurs de fromages et de poissons, bonjour !), il existe des emballages  et des astuces spécifiques qui leur permettent de rester discrets.

C:Usersmlemai01AppDataLocalMicrosoftWindowsINetCacheContent.WordiStock-667734638.jpg

03/ Ne pas réfrigérer systématiquement

Vous l’aurez sans doute constaté, sous l’effet d’une trop grande fraîcheur, les tomates, le melon, les concombres, les courges, les fruits exotiques, les oignons et les tubercules perdent une partie de leur saveur, de leur texture ou de leurs bienfaits nutritionnels. Voilà pourquoi la conservation de ces aliments se fait plutôt à température ambiante, idéalement au sec et à l’abri de la lumière.

04/ Laisser mûrir sans pourrir (et sans attirer les moucherons)

Pour permettre aux fruits exotiques de mûrir tranquillement, on les conserve à température ambiante en compagnie d’un bouchon en liège coupé en deux. Comme par magie, l’odeur de ce dernier tient les insectes à distance tandis que le liège absorbe le surplus d’humidité propice au pourrissement. Pensez-y !

C:Usersmlemai01AppDataLocalMicrosoftWindowsINetCacheContent.WordiStock-696805908.jpg

05/ Prolonger la conservation des aliments après maturité

Si vous n’avez pas l’occasion immédiate de consommer vos fruits dès qu’ils sont juste à point, leur conservation doit alors avoir lieu plutôt au frigo, afin de temporiser leur pourrissement.

06/ Lutter contre l’oxydation des fruits entamés

Soyons écolos ! Dans une optique d’anti-gaspi et de recyclage culinaire, quand on ne mange qu’une moitié de pomme ou d’avocat, on ne dénoyaute ou on n’épépine pas l’autre, on la citronne, on l’enveloppe avec un film fraîcheur, et on la conserve au frigo.

07/ Avoir des bananes qui gardent la pêche

Pour que les bananes ne mûrissent ni trop vite ni trop fort, on les sépare les unes des autres, on leur enroule un morceau de film alimentaire autour de la tige (car c’est par cette dernière que se déclenche le pourrissement), et on les conserve à température ambiante en évitant de les coller-serrer à d’autres aliments. Rapide, facile, et malin !

C:Usersmlemai01AppDataLocalMicrosoftWindowsINetCacheContent.WordiStock-488725861.jpg

08/ Avoir des patates qui ne la perdent pas

Puisque la lumière rend les tubercules verdâtres et amères, que la chaleur à tendance à les faire germer prématurément, et que le trop grand froid risque de leur faire changer de texture et de couleur, la conservation d’aliments tels que les pommes de terre ou les topinambours doit avoir lieu plutôt au frais et au sec (idéalement dans un cellier). C’est noté ?

09/ Chouchouter ses fruits des bois

Si on veut avoir le temps de savourer en paix ses mûres, ses framboises, ses myrtilles et ses baies, on ne les laisse pas serrés comme des sardines dans leur barquette, on isole les fruits abîmés, on dépose les autres à plat sur une assiette (de préférence recouverte d’un essuie-tout absorbant l’humidité), et on ne rince qu’au moment de manger.

10/ Garder des citrons (et des agrumes) pas pressés de flétrir

Pour conserver ses citrons, oranges, pamplemousses et mandarines plus longtemps, on les placarde au frais, dans le bac à légumes de son réfrigérateur.

Vous avez d’autres astuces ? Partagez-les avec nous !

Albal® Des idées pour vous aider

Produits Albal®

Copyright 2017 / ® = Marque déposée d’une entreprise du groupe Melitta. Nos pages Internet sont protégées par les lois sur les droits d’auteur. Toute utilisation à des fins commerciales ou politiques, en totalité, en partie ou sous une autre forme, nécessite systématiquement l’accord écrit préalable de Melitta Group Management GmbH & Co. KG.